Le Bessat de A à Z
Petit dictionnaire géographique et historique du BESSAT et de ses environs par Michel ACHARD
Tous droits réservés par l'auteur
1
2
A
B
B
C
C
E
F
G
H
J
K
L
M
M
N
P
P
Q
R
S
T
Z

VACANCES
La proximité des villes a toujours fait du Bessat un lieu de vacances facilement accessible. Dès avant 1914, on trouve des Stéphanois ou Jaréziens déposant femme et enfants du 14 juillet au 15 août dans une ou deux pièces louées chez des particuliers, et venant les rejoindre le dimanche. Quelques rares familles avaient déjà une résidence secondaire au village. Le matin était consacré aux tâches ménagères. L’après-midi, des groupes se formaient et partaient ramasser babets pour le fourneau, airelles et framboises pour les confitures, serpolet et « mélisse » (en fait une « menthe de montagne ») pour les tisanes de l’hiver. Les mamans portaient leur « pliant » pour tricoter et « piailler » à l’ombre des sapins ; les enfants édifiaient des barrages sur le Furan au Tremplin, sculptaient des écorces aux Sapinettes, ou jouaient au ballon à Chaubouret

VENTS
Le Vent = le vent du Sud ; la Bise = le vent du Nord ; la Traverse = le vent d’Ouest (aussi l’Auvergnat) ; le Matinal = le vent d’Est. La Sibère (on dit aussi la Burle : il sibère, il burle) désigne le vent fort d’hiver qui charrie la neige et construit les congères. Dans les actes notariés, les termes « de vent » et « de bise » marquaient les limites Sud et Nord des terrains, « de matin » et « de soir » l’Est et l’Ouest.