Le Bessat de A à Z
Petit dictionnaire géographique et historique du BESSAT et de ses environs par Michel ACHARD
Tous droits réservés par l'auteur
1
2
A
B
B
C
C
E
F
G
J
K
L
M
M
N
P
P
Q
R
S
T
V
Z

HIVER 

Les mauvaises langues prétendent qu’il ne dure jamais plus de onze mois, tout le reste étant l’été. En réalité, il est des plus irréguliers, pouvant s’étaler de novembre à mars, comme en 1990-1991, ou ne pas se manifester du tout, comme en 1924-1925, ou faire alterner des périodes enneigées et des épisodes de redoux (modèle le plus fréquent). Lire : « Mais où sont les neiges d’antan ? », dans L’Histoire du ski au Pilat.

HOTELS, AUBERGES, CAFES
Lieu de passage ancien et fréquenté, le Bessat compta toujours de nombreux cafés (on a parlé de quinze ?) dont l’étage servait d’auberge pour les voyageurs perdus dans la tempête. Au 19e siècle, le tourisme naissant fait créer de véritables hôtels. Citons l’hôtel Matrat, puis Geourjon, maintenant «chez le Normand » ; l’hôtel du Centre (vers 1925, affichait « du crêt de la Perdrix, succursale de la Jasserie »), hélas fermé ; l’hôtel Mathoulin, puis Ravel, maintenant « La Fondue, chez le père Charles » ; l’hôtel de France ; le Nouvel hôtel (Bernon), maintenant « La Flambée » ; l’hôtel Pichon (fermé) ; l’hôtel Gourdon, puis Drevet, disparu.