Le Bessat de A à Z
Petit dictionnaire géographique et historique du BESSAT et de ses environs par Michel ACHARD
Tous droits réservés par l'auteur
1
2
A
B
B
C
C
E
G
H
J
K
L
M
M
N
P
P
Q
R
S
T
V
Z

FERIA 

La rue du Féria rappelle sans doute l’emplacement des foires (le foirail), déjà signalées dans des actes du 16e siècle. En 1850, il en existait encore quatre, celles des 8 mai et 18 septembre, disparues, et celles des 6 juin et 6 août, en voie de disparition. A noter que le 6 juin marquait autrefois la Saint-Claude. La rue du Féria était la rue principale du village avant l’ouverture totale de la Grande Rue vers 1854

FERME NOIR
La grande ferme à gauche en arrivant de Saint-Etienne. A conservé le nom de la famille Noir qui l’a longtemps exploitée. Ce fut le dernier domaine agricole du Bessat encore en activité jusqu’en 2005.

FOINS 

Faire les foins : acte de survie pour les paysans d’autrefois, en un pays où l’hiver, et donc la stabulation, dure la moitié de l’année. Travail pénible, car il fallait faucher, râteler, monter le foin à la fourche sur le char, le tasser, et l’engranger à l’arrivée. Pour les gosses des villégiateurs,c’était le plaisir d’aider ( ?) les agriculteurs, avec pour salaire un verre de vin clairet. Pour tous, cela reste l’odeur des soirs d’été, melée à celle des bousats, quand les derniers chars rejoignaient les fermes avant l’orage, dans un nuage de mouches et de sauterelles.

 

FORETS 

Autrefois bien moins denses et étendues qu’aujourd’hui, car surexploitées pour le bois (chauffage, construction, mines de la vallée), le charbon de bois, coupées de prés pour le bétail (pré Dorel, pré Biacon, « pra-veilles », « pra-veyra »), peuplées de vaches, de bergers, de bûcherons, de charbonniers. On distinguait le bois de Pilat (de Chaubouret à la Jasserie), et le Grand-Bois (de Chaubouret aux Trois-Croix). Actuellement, plus de 80% de la commune du Bessat est boisée (25% au début du 20e siècle). Plus de 600 hectares dans le Grand-Bois sont propriété de la ville de Saint-Etienne.

 

FOSSES   voir CROIX DES FOSSES

FOYER RURAL    voir MAISON COMMUNALE

FURAN
Rivière prenant sa source dans le Grand-Bois (vallon entre le Tremplin et la croix des Fosses). Elle alimente les barrages du Pas du Riot et du Gouffre d’Enfer, traverse Saint-Etienne en souterrain, et va se jeter dans la Loire vers Andrézieux. Elle joua un rôle économique important, actionnant scieries, martinets et autres moulins tout le long de son parcours. Lire : Une rivière, une ville : Saint-Etienne de Furan, Archives municipales de St-Etienne, 1997.