Le Bessat de A à Z
Petit dictionnaire géographique et historique du BESSAT et de ses environs par Michel ACHARD
Tous droits réservés par l'auteur
1
2
A
B
B
C
C
F
G
H
J
K
L
M
M
N
P
P
Q
R
S
T
V
Z

EAUX 

Chemin des eaux: aqueduc souterrain construit vers 1860 pour amener l’eau des sources du Grand Bois vers les barrages de la ville de Saint-Etienne. On en aperçoit les regards (dalles carrées) le long du « chemin des eaux » allant du Tremplin à la Porte de fer.


Ligne de partage des eaux: le Bessat est situé exactement sur la ligne de partage des eaux entre les bassins de la Loire et du Rhône : au Nord, le Ban rejoint le Gier, affluent du Rhône ; au Sud, le Furan descend vers la Loire. A noter l’abondance de l’eau juste sous le village (chaque maison de la rue du Féria avait son puits), ce qui explique peut-être l’implantation du bourg en ce lieu.

ECOLES 

L’école libre, ou « congréganiste », se situait vers le Sacré-Cœur ; l’école laïque à l’emplacement de la Poste. L’école actuelle a été ouverte pour la rentrée de 1964. Lire : Joseph Matricon, par Roger Bargeton (l’auteur y retrace l’histoire de l’école).

EGLISES 

Au moins depuis le 16e siècle, une chapelle existait au Bessat, à peu près vers l’église actuelle selon le plan de 1760. Sans doute un bâtiment de petite taille, au toit facilement atteint par les congères de neige, ce qui explique la légende du fer à mulet retrouvé accroché à la croix sommitale après un hiver rigoureux (à noter qu’on raconte la même histoire dans nombre de villages de montagne). Unepremière église (dessin de Louis Paret ci-dessous) est inaugurée en 1829.
Démolie en 1913 pour cause de vétusté elle fut remplacée par l’église actuelle, ouverte en août 1920. Saint-Claude est le patron de la paroisse.

ELECTRICITE 

L’électrification du bourg est réalisée fin 1936. Mais certains, comme l’hôtel Ravel, produisaient déjà leur courant avec des groupes électrogènes.