Le Bessat de A à Z
Petit dictionnaire géographique et historique du BESSAT et de ses environs par Michel ACHARD
Tous droits réservés par l'auteur
1
2
A
B
C
C
E
F
G
H
J
K
L
M
M
N
P
P
Q
R
S
T
V
Z

BATAILLE DU BESSAT
Lors des guerres de religion, fin octobre 1562, les protestants d’Annonay, conduits par le capitaine Sarras, firent une expédition à Saint-Etienne afin de se procurer des armes. Au retour, ils furent attaqués et battus par une troupe catholique. Les contemporains ne précisent pas où cette rencontre eut lieu. Deux siècles plus tard, les chroniqueurs stéphanois (Beneyton, Thiollière et Chauve) situèrent cette bataille « dans un défilé près du Bessat ». On ne sait rien d’autre sur cet événement. Tous les récits ultérieurs sont fantaisistes. Les lieux-dits Palais, Batterie, Citadelles, existant avant, n’ont aucun rapport avec ce combat. Plus tard, la tradition a situé à la Croix des Fosses le tombeau des victimes. En 1848, une arquebuse du 16e siècle a été trouvée au Plâtre par des bergers. Lire : Histoire d’un village… par Jean Combe, 1969, p. 29-33 ; « La Bataille du Bessat, 1562 », par M. Achard, dans Dan l’tan, n° 19, 1998, p. 44-46.

Nom régional des pommes de pins. Ramassés bien secs pour allumer le feu. Parfois utilisés en décoration, peints ou vernis.

BESSAT SPORTS D'HIVER     (BSH)  Voir: SKI

BESSATINS
Fromage de chèvre fabriqué autrefois au Bessat, et célèbre dans la région stéphanoise où on le vendait sur les marchés.

 

BIACON     Voir: BACHATS

BOURDOUZE     Voir: BACHATS

BOUSATS
Nom local de la bouse de vache, autrefois abondante dans les rues du village. A laissé un profond souvenir chez les anciens villégiateurs.

BOUTASSES 

Pièces d’eau, petits étangs. Il y en avait de partout, soit naturelles dans un repli de terrain, soit bâties pour abreuver les bêtes ou retenir l’eau en amont des scieries. Les anciens se souviennent de la boutasse entourée d’arbres, face au Grand Bachat, et de celle des Palais, maintenant comblée.

BRUCLET 

Lieu-dit entre la croix des Fosses et le Tremplin. Une piste de ski y fut tracée l’été 1969, avec un projet avorté de téléski (Etym. ? peut-être lieu planté de bruyères ou de broussailles).